Comment choisir ses panneaux solaires ?

Comment choisir ses panneaux solaires ?

Nous réalisons une installation photovoltaïque, l’une des questions que nous devons nous poser est de savoir quel panneau solaire choisir. Il y en a beaucoup sur le marché et nous voulons vous aider dans ce travail.

1. la taille du panneau

À mon avis, la taille du panneau est l’un des paramètres les plus importants. Il est conseillé faire un croquis, pour voir comment nous allons placer les panneaux, et voir combien ils occupent. Il est également important de déterminer si nous disposons des moyens nécessaires pour les déplacer. Il y a des panneaux qui sont vraiment grands et quand on va les mettre sur le toit, cela devient impossible.

2. tension nominale

La tension nominale d’un panneau solaire est généralement de 12 ou 24 volts. Il est important de garder ces données à l’esprit. Normalement, pour les grandes installations, on prend une tension de 48 volts (plus la tension est élevée, plus la section du câble est petite), de sorte que le reste des composants, onduleur, régulateur, batteries… sont choisis à 48 volts. L’idéal est donc de monter des panneaux solaires de 24 volts, selon le schéma suivant.

Ensuite, vous pouvez mettre autant de panneaux photovoltaïques que vous le souhaitez pour augmenter la puissance du système.

La tension nominale ne figure généralement pas sur la fiche technique du produit. Ils mettent généralement le voltage à la puissance maximale. La tension nominale est la plus proche de la puissance maximale étant la norme (12-24-48 Volts).

3. Besoins en énergie

Les panneaux solaires diffèrent les uns des autres en fonction de leur puissance maximale de fonctionnement Wp (watt crête). Cela signifie la puissance maximale qui peut être atteinte.

La puissance maximale est la multiplication de la tension maximale par l’intensité maximale.

P (Wp)=Vmax*Imax

Pour calculer le nombre de panneaux dont nous avons besoin, nous devons nous baser sur l’endroit où nous voulons faire l’installation (coordonnées) et la puissance de chaque panneau.

Il faut calculer les heures de pointe solaire. Ce sont des tableaux que l’on peut trouver sur Internet (dans un prochain article nous expliquerons où les chercher), et qui nous permettent de connaître pour un lieu donné (Madrid, Barcelone, Valence …) les heures d’énergie solaire dont nous disposerons dans un mois donné de l’année.

Par exemple à Valence, il y a 4 heures de Pic Solaire pour une orientation de 30º au mois de mars.

Donc un panneau solaire situé à Valence avec 150 WP de puissance. Il produira une énergie de E=4*150=600Wh.

En conclusion, quand on choisit un panneau solaire de plus grande puissance, on produit plus d’énergie par jour.

4. Autres aspects : Polycristallin, monocristallin, rendements, température …

Moins important est de savoir si elles sont monocristallines ou polycristallines.

Normalement, les monocristallins ont une performance supérieure à celle des polycristallins (ils sont faits de silicium plus pur). Cela signifie que pour un panneau de 250Wp, un monocristallin sera plus petit qu’un polycristallin. Aujourd’hui, il n’y a pas de différence et les rendements sont très similaires.

Performance. La performance d’un panneau solaire ne devrait pas nous importer au moment de le choisir, puisque ce qui nous importe, c’est la puissance (Wc). Si la performance de la cellule est inférieure, le panneau devra être plus grand pour obtenir la même puissance. Ce n’est pas un élément à prendre en compte.

Les panneaux solaires, quant à eux, sont moins performants à des températures plus élevées. Les données indiquées dans la « Fiche technique », sont pour 25 º à l’extérieur, étant celles-ci plus mauvaises lorsque la température est plus élevée. Nous ne l’envisagerons pas si nous ne montons pas une installation dans le « désert ».

Le paramètre NOCT est la température à laquelle la cellule solaire se trouvera dans des conditions normales (25º). Normalement, elle varie entre 40 et 50ºC. Ce n’est pas non plus un paramètre important.