La consommation d’énergie des appareils en mode veille

La consommation d’énergie des appareils en mode veille

En voyant comment de plus en plus de fabricants lancent des dispositifs d’économie d’énergie, j’ai commencé à observer combien de lumières colorées (rouge, verte, blanche ou bleue) restaient allumées. La vérité est qu’ils n’étaient pas peu nombreux. La télévision, l’équipement musical, plusieurs disques durs, l’ordinateur, le téléphone portable chargé, le lecteur multimédia, … et ainsi de suite.

Le pire, c’est que certains peuvent passer des jours sans être utilisés. C’est ce que nous appelons le mode veille. Pour beaucoup, une des « grandes inventions ». Nous n’avons plus besoin de nous lever. Depuis le canapé ou allongé sur le lit, nous pouvons prendre notre télécommande et allumer l’appareil que nous voulons, la télévision pour regarder une série ou la chaîne stéréo pour écouter notre album préféré. Mais cet avantage est aussi un inconvénient pour notre consommation d’électricité.

Ce type de consommation est généralement connu sous le nom de consommation fantôme. Dans le cadre de la consommation fantôme, nous avons pu distinguer deux cas, le mode de veille passif et le mode de veille actif. Les premiers seraient des appareils qui ne montrent qu’un indicateur lumineux indiquant qu’ils sont prêts à être activés rapidement par notre télécommande. La seconde, le mode actif, est identique à la première, à la seule différence qu’il fournit un peu plus d’énergie pour maintenir d’autres fonctions telles que l’affichage de l’horloge en stéréo ou permettre la programmation de l’appareil (cas des enregistreurs DVD ou HDD).

Un cas pratique et pour beaucoup le plus proche. Un téléviseur en mode veille peut faire une dépense fantôme d’environ 4 ou 5 euros par an. Vous allez penser, bah ! ce n’est pas tant que ça non plus. C’est vrai, 4 euros par an, ce n’est pas beaucoup, mais si on ajoute le matériel de musique, le lecteur DVD, l’enregistreur, les disques durs multimédia, ce chargeur de téléphone portable qu’on ne débranche jamais du mur, etc… on commence à s’additionner et on passe à 30 euros par an. Les choses ont changé.

Et tout cela en tenant compte du fait qu’il s’agit d’appareils récents dont l’efficacité énergétique s’est améliorée. Mais si au lieu d’une télévision moderne on parle du vieux tube, le seul « mange » environ 30 euros par an en consommation fantôme.

Par conséquent, si vous souhaitez économiser l’énergie, utiliser efficacement les ressources et surtout réduire la facture d’électricité, une bonne chose à faire est de commencer par éteindre tous les appareils que vous n’utilisez pas. Vous pouvez vous lever si vous voulez regarder la télévision.
En outre, vous pouvez toujours utiliser de nouveaux appareils qui nous permettent de contrôler ces consommations et s’il y a beaucoup d’appareils connectés en un seul endroit, le plus simple est d’utiliser une multiprise avec un interrupteur sur lequel on peut appuyer pour couper l’alimentation de tous les appareils à la fois.